Après les drames, une douceur apaisante

« Touchante et sensible, l’écriture de Valérie Perrin fait de « Changer l’eau des fleurs » un roman magnifique. Le personnage principal, Violette Toussaint, est tellement attachante, qu’on a envie de pousser sa porte, de boire un thé en sa compagnie, de découvrir son univers et de la serrer dans nos bras. Plusieurs autres vies sont à découvrir dans ce livre, des vies faites de joie, de séparations, de promesses, de départs, de manque, de petits riens qui forment un grand tout. La vie, la vraie, celle de gens ordinaires avec leur faiblesse, leur lâcheté, leur générosité. L’humain tout simplement. Ce roman est riche d’émotions et de réflexions sur l’amour, la famille, les secrets, les blessures, le deuil et surtout l’espoir ! » Karine, libraire au Chat Pitre

9782253238027_1_75


Le mot de l’éditeur
Violette Toussaint est garde-cimetière dans une petite ville de Bourgogne. Les gens de passage et les habitués viennent se confier et se réchauffer dans sa loge. Avec la petite équipe de fossoyeurs et le jeune curé, elle forme une famille décalée. Mais quels événements ont mené Violette dans cet univers où le tragique et le cocasse s’entremêlent ? Après le succès des Oubliés du dimanche, un nouvel hymne au merveilleux des choses simples.

L’auteure
Photographe et scénariste, Valérie Perrin travaille avec son époux, Claude Lelouch. Les Oubliés du dimanche est son premier roman.

 

Découvrez un extrait du texte

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s