La quête de l’enfance

« Je lis peu de littérature adulte, mais Neverland fut une belle surprise pour moi. J’ai été subjugué par son écriture pétrie d’émotions, alliant moments heureux voire drôles et moments tristes. Une quête de l’enfance romanesque et réussie. » Matthieu

Le mot de l’éditeur

Timothée de Fombelle se lance dans la quête si difficile de « capturer l’enfance », « un sable plus fin qu’une fumée». Neverland est un livre pluriel, livre d’aventure, livre mémoire, livre rêve avant tout où les sauterelles ont la taille des géants et des fées se cachent dans les rideaux. La révélation d’un grand auteur : Timothée de Fombelle, ce « Jules Verne déjanté » tel que le définit Erik Orsenna est habité. Son écriture est à son image, vibrante, fiévreuse. Elle contient toute la fougue romanesque qui habite ses romans pour la jeunesse.

L’auteur

738_timothee_de_fombelleTimothée de Fombelle est né en 1973. D’abord professeur de lettres, il se tourne tôt vers le théâtre. Sa pièce Le phare, écrite à dix-huit ans, est traduite et jouée en Russie, Lituanie, Pologne et au Canada. En 2006 paraît son premier roman, Tobie Lolness. Un roman magnifique et inoubliable qui est couronné de nombreux prix, traduit en 26 langues et rencontre un grand succès auprès des lecteurs. Depuis, Timothée de Fombelle a publié d’autres histoires pour la jeunesse (Céleste ma planète, coll. Folio Junior) et continue à écrire pour le théâtre.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s