Marcher vous rend meilleur

J’ai toujours marché et aimé ça. Depuis que ce petit livre rouge m’est tombé dans les mains, je sais maintenant pourquoi: marcher dans la nature rend heureux ! D’abord, c’est bon pour la santé (et pour l’environnement). C’est totalement gratuit et accessible à tous, partout. Marcher, c’est aussi bon pour le moral. ça aide à lutter contre l’accélération du temps. Quand on marche on réfléchit mieux. Et marcher régulièrement développe également notre capacité d’émerveillement. C’est simple le bonheur finalement…. Allez hop! en route! Claire 
Extrait: « La liste de grands philosophes et écrivains (romanciers et poètes) qui étaient aussi de grands marcheurs est longue et remonte loin en arrière. Dès ses origines, la philosophie regorge d’exemples prouvant que marcher et penser sont étroitement imbriqués l’un dans l’autre. »

Le mot de l’éditeur

L’apprentissage de la marche consume les premières années de votre existence, puis elle devient une fonction automatique de votre condition d’humain. Mais faites un pas de côté, regardez-vous marcher et vous verrez?: marcher vous rend meilleurs. Plus intelligents, en meilleure santé et en meilleure forme, plus aptes à prendre des décisions, mieux disposés à l’égard des autres, plus «?beaux?», plus heureux… Arrêtez-vous encore un instant, et vous verrez que les vertus de la marche bénéficient aussi à la société tout entière. Il y a peut-être mille bonnes raisons pour aller marcher. En voici dix. Thierry Malleret dirige The Monthly Barometer, une société de courtage en idées et investissements installée à Chamonix – sans doute la seule au monde à proposer ses services en montagne tout en marchant. Ce livre est le fruit d’une collaboration étroite avec sa femme Mary Anne Malleret.

Les auteurs

malleretThierry Malleret a étudié à l’École des hautes études en sciences sociales à Paris et à l’université d’Oxford. Titulaire d’un doctorat en économie, il a travaillé dans les services du Premier ministre en France, dans un think tank américain à New York et dans des banques d’investissement à Londres et Moscou avant de rejoindre le World Economic Forum où il a été entre autres responsable de la réunion de Davos. Depuis 2007, il est entrepreneur et investisseur, et dirige en particulier The Monthly Barometer qu’il a cofondé. Après des études d’histoire à l’université d’Oxford, Mary Anne Malleret a travaillé dans le monde de l’art à Londres, Paris et New York, avant de rejoindre le cabinet privé du prince de Galles. Elle est aujourd’hui directrice du Monthly Barometer.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s