Une BD qui file à 100 à l’heure

Il y a des tandems qui sonnent comme une évidence. Pour Essence, Benjamin Flao a proposé à Fred Bernard de rentrer dans son univers onirique de « paradis » pour pilotes. Fred Bernard lui a écrit une histoire d’ange gardien et de rédemption. Au final un récit hors normes qui file à 100 à l’heure !

Le mot de l’éditeur

Achille, un jerrican à la main, déambule dans un dédale de couloirs dans un bâtiment immense, étrange… Enfin, il trouve une ouverture. Ébloui par le soleil, il se dirige vers une Ford Mustang blanche. À côté, une belle femme brune l’attend. Ils vont pouvoir repartir. La femme lui demande de reprendre le cours de ses souvenirs alors qu’ils roulent dans un paysage désertique. Se souvient-il de ce qu’il lui est arrivé avant de se retrouver ici, avec elle ? Achille a mal à la nuque et voit un étang gelé dans la brume, une Porsche 911 jaune en plein milieu, à moitié immergée. Un homme semble être à l’intérieur… Mais ça ne peut être lui, il n’a jamais eu de Porsche… Et puis qu’est-ce qu’il fait là, dans cette voiture, avec elle, alors qu’il ne l’a jamais vue et ne connaît même pas son nom ? Alors, elle lui révèle la vérité : il est au « paradis » (plutôt le purgatoire, ou la purge) des pilotes, et elle est son ange gardien. Pour en sortir, il va falloir comprendre comment il est mort pour trouver la paix… Essence, c’est la rencontre magique et déjantée de deux auteurs d’exception qui ont partagé leurs univers. C’est un récit hors norme où tout peut arriver, c’est aussi un livre au format particulier, plus carré ! Essence, c’est aussi l’une des plus belle course poursuite de voitures de l’histoire de la bande dessinée !

60728

 

 

« Benjamin Flao est un «homme-crayon», dit de lui son oncle, le peintre Gildas Flahaut. Dès l’âge de dix ans, il pouvait passer des heures à dessiner sa main gauche sous tous les angles. Dès lors sa main droite n’a jamais cessé d’obéir à son œil aiguisé.»

Benjamin Flao est né à Nantes en 1975. Il vit aujourd’hui dans le Beaujolais. Il est l’auteur du très réussi Kililana Song et de Va’a, une saison aux Tuamotu, avec Troubs (Futuropolis).

 

 

DRawx7SXcAAYCl9

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s