L’éducation nouvelle d’Edgar Morin

Un film documentaire est sorti au cinéma le 13 décembre dernier autour du livre d’Edgar Morin, Enseigner à vivre. L’occasion pour nous de vous recommander ce texte précieux !

Le mot de l’éditeur 

 Partant du constat que l’éducation souffre d’une crise aux multiples causes, Edgar Morin trace un chemin, une voie, vers un enseignement repensé, efficient, à la fois adapté à la culture et au monde d’aujourd’hui. Conscient du paradoxe que la réforme génère, puisqu’il faut réformer les esprits et les institutions de manière réciproque, il propose une méthode fondée sur la pensée complexe. En étudiant tour à tour la classe enseignante et la jeunesse enseignée, Edgar Morin présente des remèdes à la lutte de classe qui les oppose en régénérant la passion d’enseigner des uns et la passion d’apprendre des autres. La méthode qu’il construit, basée sur le diptyque comprendre-agir, vise à dépasser l’incompréhension entre structures de pensée. Il prône ainsi une refonte profonde de l’éducation, centrée sur sa mission essentielle telle que l’envisageait Rousseau : enseigner à vivre. Il s’agit alors de permettre à chaque individu d’acquérir une autonomie, de se prémunir contre l’erreur et l’illusion, de pratiquer la compréhension d’autrui, de même que d’affronter les problèmes du «vivre» et les incertitudes de toute vie. Sept savoirs nécessaires sont ainsi utilisés dans une démarche didactique et fondamentalement humaniste. Cette éducation doit permettre à chacun de concevoir et traiter les problèmes fondamentaux et les problèmes globaux. Par l’introduction de thèmes de «savoir vivre» dans notre civilisation, actuellement absents des programmes éducatifs, tels que la vie urbaine, l’éducation aux médias ou l’individualisme et les solidarités, il s’agit de permettre à chacun de mieux s’orienter dans notre société.

Pour rappel 

Edgar Morin est sociologue et philosophe, directeur de recherches émérite au CNRS, président de l’Association pour la pensée complexe. Conscience de l’époque, lanceur d’alerte planétaire, il n’a de cesse d’attirer l’attention du siècle sur les dérives de la mondialisation et les perversions d’un système soumis au diktat de la croissance. 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s