Deux idées de BD so british à offrir pour Noël

Cette fin d’année est particulièrement riche au rayon des bandes dessinées. Pour vous aider dans vos cadeaux de Noël, voici deux BD délicatement dessinées qui nous transportent dans l’Angleterre des années 1920. L’une, Emma G. Wildford, a pour cadre la bonne société de l’époque. L’autre, 40 éléphants, nous fait côtoyer la pègre londonienne.

Emma G. Wildford d’Edith et Zidrou

 « Emma G. Wildford, c’est d’abord un objet magnifique. Une reluire à la suisse, c’est-à-dire deux rabats au-dessus de l’album, pour en protéger les trésors… C’est aussi une excellente collaboration entre Edith (originaire du Havre) et Zidrou. Ici, nous accompagnons Emma dans la recherche de son fiancé disparu quelques mois auparavant. » Clémence

Il y a quatorze mois, son fiancé, Roald Hodges, membre de la National Geographic Society, a embarqué à bord du Kinship en direction de la Norvège, et depuis… elle est sans nouvelles de lui. Elle questionne régulièrement les autres membres, en vain. Avant de partir, Roald a confié à Emma une mystérieuse enveloppe à n’ouvrir que dans le cas où il lui arriverait malheur. Réfutant cette éventualité, elle décide de tout quitter, sa vie, son confort, l’Angleterre, pour se rendre en Laponie. Et en chemin, elle va peu à peu perdre ses certitudes… Plus qu’une quête à la recherche de son fiancé, Emma va vivre une véritable quête personnelle. À noter : certains éléments de son voyage parsèment le livre, dont la fameuse enveloppe qui ne pourra être descellée qu’en fin de lecture.

40 éléphants de Kid Toussaint et Virginie Augustin

« Une histoire de voleuses mais aussi un polar. Kid Toussaint signe le scénario de cette aventure originale dans le Londres des années vingt. Virginie Augustin, quant à elle, donne vie à une jeune femme prête à tout pour retrouver son neveu. Une mise en scène sur fond d’histoire authentique. » Clémence

Le crime est une affaire de professionnelles. Londres – 1920. Elles sont quarante. Voleuses, tueuses, kidnappeuses, cambrioleuses, proxénètes. Issues des divers milieux de la société, elles ont fait du crime leur affaire et se sont associées pour plus d’efficacité. Lorsqu’arrive Florrie « doigts de fée », jeune pickpocket talentueuse, toute l’organisation se révèle fragile et une lutte interne risque d’éclater. Le moment est mal choisi, car les éléphants doivent faire face à une police de plus en plus performante et à un gang masculin rival reconstitué et bien décidé à reprendre son territoire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s