Eric Vuillard, le Goncourt à l’ordre du jour

Début novembre le prix Goncourt 2017 a été remis à Eric Vuillard pour son livre L’ordre du jour. Un texte incisif à contre-courant de l’ordre établi..

 

« La guerre, toujours la guerre ! C’est qu’on n’a pas fini de panser nos plaies, d’essayer de comprendre, pour chaque conflit, comment cela a pu se produire ? Le Goncourt 2017 dissèque l’avènement du nazisme, rendu possible par une succession de petites lâchetés. Tous complices, au minimum complaisants, sourds ou cyniques : les Anglais, les Autrichiens, l’industrie allemande, les Américains, la presse de l’époque…. Un récit au scalpel, salutaire, comme avant lui les autres textes d’Eric Vuillard : Congo, La Bataille d’Occident, 14 juillet, Tristesse de la Terre,… Chaque fois l’auteur s’attache à mettre le doigt là où ça fait mal, à nous conter l’Histoire débarrassée de ses mythes. Il faut être capable de beaucoup de hauteur pour cet exercice. Eric Vuillard ne manque pas de talent. C’est excellent. » Claire

Le mot de l’éditeur : 

L’Allemagne nazie a sa légende. On y voit une armée rapide, moderne, dont le triomphe parait inexorable. Mais si au fondement de ses premiers exploits se découvraient plutôt des marchandages, de vulgaires combinaisons d’intérêts ? Et si les glorieuses images de la Wehrmacht entrant triomphalement en Autriche dissimulaient un immense embouteillage de panzers ? Une simple panne ! Une démonstration magistrale et grinçante des coulisses de l’Anschluss par Eric Vuillard.

 

 Les autres livres d’Eric Vuillard sont tous publiés chez Actes Sud :

eric_vuillard_avanzato_actessud
Portrait © Melania Avanzato

Éric Vuillard, né en 1968 à Lyon, est écrivain et cinéaste. Il a réalisé deux films, L’homme qui marche et Mateo Falcone. Il est l’auteur de : 

Congo (2012) raconte la façon dont l’Europe s’est partagé l’Afrique en 1884.

La Bataille d’Occident (2012) porte tout simplement sur 1914-18, c’est-à-dire sur le massacre le plus stupide de l’Histoire de l’humanité.

14 juillet (2016) : La prise de la Bastille est l’un des événements les plus célèbres de tous les temps. On nous récite son histoire telle qu’elle fut écrite par les notables, depuis l’Hôtel de ville, du point de vue de ceux qui n’y étaient pas. 14 Juillet raconte l’histoire de ceux qui y étaient.

 Dans la presse :

 «  L’Ordre du jour est un livre d’une puissance sidérante dans sa simplicité.  »
Raphaëlle Leyris , Le Monde

«  Ainsi dans L’Ordre dujour, l’écrivain ne se penche pas sur les puissants comme le ferait un historien mais presque comme un ento- mologiste en les observant s’agiter dans une sorte de jeu de dupes. »
Françoise Dargent, Le Figaro

« Dans L’ordre du jour, le Goncourt 2017 dissèque comment une succession de petites lâchetés ont pavé la voie du nazisme triomphant. »
François Lesteval, Paris Match

 « En couronnant L’ordre du jour, qui raconte l’annexion de l’Autriche par Hitler, le prix Goncourt a choisi un candidat discret, inattendu, mais excellent. »
Grégoire Leménager et Elisabeth Philippe , L’OBS

« Un livre aux qualités littéraires impressionnantes, d’une densité saisissante. »
Francis Matthis, La Libre Belgique

 « Une farce tragique qui résonne toujours aussi fort aujourd’hui ! »
François Lestavel, Paris Match

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s