Toute vie mérite d’être racontée

Résumé :

En juin 2012, j’achète à un brocanteur sur Internet un lot de 250 photographies d’une famille dont je ne sais rien. Les photos m’arrivent dans une grosse enveloppe blanche quelques jours plus tard. Dans l’enveloppe il y a des gens, à la banalité familière, bouleversante. Je décide de les inventer puis de partir à leur recherche. Un soir, je montre l’enveloppe à Alex. Il dit : « On pourrait aussi en faire des chansons, ce serait bien. » Les gens dans l’enveloppe, un roman, une enquête, des chansons. I. M.

isabelle monnin et alex beaupain.jpg

Coup de cœur:

« En 2012, Isabelle Monnin achète sur Internet 250 photos d’une famille dont elle ne sait rien. Dans l’enveloppe, il y a des images à la banalité familière et bouleversante. Elle décide d’imaginer leur vie puis de partir à leur recherche. Son ami le musicien Alex Beaupain en fait un album. Le livre contient donc un roman, un album photo, une enquête et un disque. Oui, toute vie mérite d’être racontée !  » Clémence

Les avis:

« Au départ, c’est une idée gonflée et excitante. A l’arrivée, Les Gens dans l’enveloppe est un objet inédit, à la fois roman, enquête et disque. » Télérama

 » Toute vie mérite d’être racontée, oui. Telle est la conviction d’Isabelle Monnin, qui glisse dans sa fiction ses désirs d’aventure et nos fantasmes sociaux. » L’Express

« Isabelle Monnin retrouvera tous les vrais gens dans l’enveloppe, et la réalité se révélera encore plus forte, et plus émouvante que la fiction, c’est le petit miracle de ce livre, le triomphe des anonymes. » RTL

« Un tourbillon de sens et d’émotion. Un dispositif renversant. La preuve que la littérature est bien un art vivant ». Lire

« Difficile de dire laquelle des deux parties est la plus émouvante. Isabelle Monnin a une plume, et de l’humanité. » L’Obs

Le mot de l’auteur:

« Je ne crois absolument pas qu’il y ait des vies ordinaires. J’avais la conviction que si je les retrouvais, ils auraient des vies passionnantes. Depuis le début que j’écris, je ne fais que ça, essayer de trouver les traces des vies des gens. C’est aussi un travail de mémoire » Isabelle Monnin 

En plus:

Retrouvez l’édition collector des gens dans l’enveloppe accompagné des chansons d’Alex Baudoin dont voici un extrait :

Les gens dans l’enveloppe – couper les virages

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s