Le festival d’Angoulême accusé de sexisme

Crédit Florence Cestac

Parmi les  trente auteurs susceptibles de recevoir le Grand Prix d’Angoulême 2016, pas une femme. Le Collectif des créatrices de bande dessinée s’en insurge. Et plusieurs auteurs demandent à être retirés de la liste des nommés. Parmi eux, Etienne Davodeau, Riad Sattouf ou encore Joan Sfar.

Une situation étonnante que dénonce le Collectif des créatrices de bande dessinée dans un communiqué publié sur leur blog : « Nous rappelons que depuis 43 ans, Florence Cestac est la seule femme à avoir reçu cette distinction. Claire Brétecher, pilier du Neuvième Art, n’a elle-même jamais reçu le Grand Prix, repartant en 1983 avec le prix du 10ème anniversaire (prix n’ayant jamais empêché ses lauréats d’être éligibles pour les Grand Prix suivants). Nous nous élevons contre cette discrimination évidente, cette négation totale de notre représentativité dans un médium qui compte de plus en plus de femmes. »

Plusieurs auteurs sélectionnés pour le prix, on exprime sur les réseaux sociaux le retrait de leur nom. « J’ai appris hier que mon nom figurait dans la liste des auteurs éligibles au grand prix du festival d’Angoulême, exprime Edienne Davodeau. J’en suis très honoré. J’aime autant la bande dessinée que je déteste les clichés qu’elle traîne depuis des décennies. Le fait que cette liste de trente auteurs ne comporte aucun nom féminin contribue à alimenter l’un des pires de ces clichés : celui qui voudrait que la bande dessinée soit par essence un art non-féminin. Il se trouve que les femmes sont de plus en plus nombreuses à pratiquer – et à lire – la bande dessinée. Et, de mon point de vue, cette évolution figure parmi les meilleures choses qui nous soient arrivées ces dernières années. Je regrette que les instances du festival n’aient pas tenu compte de ce fait incontournable. C’est pourquoi je demande, moi aussi, que mon nom soit retiré de cette liste. » Et Riad Sattouf de regretter : « Cela me gêne, car il y a beaucoup de grandes artistes qui mériteraient d’y être. Je préfère donc céder ma place à par exemple, Rumiko Takahashi, Julie Doucet, Anouk Ricard, Marjane Satrapi, Catherine Meurisse. Je vais pas faire la liste de tous les gens que j’aime bien hein ! Je demande ainsi à être retiré de cette liste, en espérant toutefois pouvoir la réintégrer le jour où elle sera plus paritaire! »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s