Une main tendue aux réfugiés

migrants

Comment parler des migrants aux enfants ? Les éditeurs jeunesse se rassemblent et proposent une réponse.

« Si un homme, une femme, un enfant, souffrent et que personne ne veut les secourir, vous entendrez tout. Toutes les excuses, toutes les justifications, toutes les bonnes raisons, de ne pas leur tendre la main. Dès qu’il s’agit de ne pas aider quelqu’un, on entend tout. À commencer par le silence… »

Ecrit par Daniel Pennac, illustré par Serge Bloch, Eux c’est nous est le fruit du travail collectif.
Tiré dans un premier temps à 70 000 exemplaires, Eux c’est nous est disponible en librairie au prix de 3 euros. Le produit de la vente sera reversé à la Cimade, une association créée en 1939 pour venir en aide aux réfugiés et aux demandeurs d’asile.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s